• Le 03 novembre 2014

Dans le cadre du projet ANOPACY, le laboratoire Motricité Interaction Performance vient de recruter au Mans Mlle Caroline Giroux en tant qu’ingénieur de recherche pour une durée de 1 an.

Dans le cadre prestigieux de l'INSEP, le jeudi 13 novembre 2014, Caroline Giroux a soutenu brillamment sa thèse intitulée Etude des déterminants biomécaniques et neuromusculaires de la performance dans les activités sportives explosives sous la direction du Pr Didier CHOLLET, et des Dr Giuseppe RABITA et Gaël GUILHEM.

Son expertise sera un atout précieux pour la poursuite des travaux de l'étude 5 Caractérisation des relations «force-vitesse » des membres inférieurs, supérieurs et du tronc. dans l'axe 3 Caractérisation et modélisation de gestes cycliques du projet.


Résumé de thèse :
La capacité d'un athlète à accélérer un objet ou son propre corps constitue un déterminant essentiel de la performance sportive dans de nombreuses disciplines. Cette qualité d'explosivité est liée aux limites mécaniques du système neuromusculaire et notamment à la puissance maximale que l'athlète est capable de produire. L'évaluation précise de ce paramètre peut se révéler particulièrement intéressante pour les sportifs experts de disciplines nécessitant des qualités de puissance et d'explosivité. En effet, elle permet de mieux définir leur profil athlétique et d'individualiser la calibration des contenus d'entraînement musculaire. Ce travail se proposait d'explorer les liens possibles entre des indicateurs innovants de la fonction neuromusculaire et la performance explosive appréhendée au plus près des conditions de compétition.
Dans le cadre d'une première partie expérimentale, nos travaux ont d'abord consisté à évaluer la validité et la reproductibilité de méthodes de terrain communément utilisées pour déterminer les qualités de puissance dans un mouvement explosif : le squat jump. L'effet de la charge sur les coordinations musculaires impliquées lors de la réalisation de ce mouvement balistique ont ensuite été analysées afin d'étudier les facteurs nerveux de la production d'un mouvement explosif. Les méthodes validées dans la première étude nous ont ensuite permis de montrer que les relations force-vitesse étaient dépendantes de l'activité sportive. Ces profils n'étaient par ailleurs pas systématiquement optimisés chez des sportifs très entraînés. La deuxième partie expérimentale a consisté à appliquer ces méthodes d'évaluation innovantes à l'étude de l'escrime. Dans un premier temps, les patterns mécaniques et neuromusculaires ont été décrits lors d'un assaut spécifique (i.e. marché-fente), mettant en évidence l'importance de la capacité à produire des niveaux de force élevés, notamment avec la jambe arrière, dans des mouvements exécutés à vitesse élevée. Les relations entre les profils force-puissance-vitesse optimaux, et les déterminants de la performance en escrime ont ensuite été identifiés, afin de vérifier la pertinence d'évaluer ces paramètres innovants dans cette discipline explosive. Enfin, les derniers travaux n'ont pas montré d'effet d'un entraînement musculaire balistique, calibré à partir des profils force- et puissance-vitesse des escrimeurs. Les résultats de cette étude préliminaire ouvrent toutefois des perspectives de recherche intéressantes, qui permettraient de mieux comprendre l'impact des adaptations neuromusculaires sur la performance explosive.

Mots-clés : puissance, relation force-vitesse, plate-forme de force, accélérométrie, électromyographie de surface, isocinétisme, renforcement musculaire

Jury :
Rapporteurs :
  • MARTIN Alain, Professeur des Universités, Université de Dijon
  • MORIN Jean-Benoît, Professeur des Universités, Université de Nice
Examinateurs :
  • MARKOVIC Goran, Professor, Université de Zagreb (Croatie)
  • SEYNNES Olivier, Professor, École Norvégienne des Sciences du Sport, Oslo (Norvège)
Directeur :
  • CHOLLET Didier, Professeur des Universités, Université de Rouen
Co-directeurs :
  • RABITA Giuseppe, Docteur, Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance, Paris
  • GUILHEM Gaël, Docteur, Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance, Paris